Sélectionner une page

Dans le milieu professionnel, être à l’écoute de l’autre facilite les relations entre collaborateurs, augmente la satisfaction client et concourt à remporter des victoires communes.

Mais chercher àcomprendre la personne qui nous parle n’est pas un réflexe naturel !

Depuis notre naissance, nous avons appris à parler, à lire, à écrire et à écouter les règles qui régissent notre vie quotidienne. Ce sont des règles de comportements que nos parents, nos éducateurs, nos professeurs nous ont inculquées pour nous aider en tant qu’enfant puis adolescent à prendre notre place dans notre environnement, en connaissant les limites à ne pas franchir. Celles-ci sont souvent basées sur le concept du bien et du mal dicté par les cultures religieuse et sociale dans lesquelles nous évoluons.  

Ecouter pour communiquer est un autre apprentissage ! cela demande un détachement de notre propre expérience pour être sincèrement attentif à la personne avec qui nous interagissons que ce soit au sein de la famille, dans le milieu professionnel ou dans toute autre situation de la vie privée. C’est être tolérant pour mieux saisir ses sentiments, son raisonnement, s’imprégner de son point de vue. Toutefois, cette compréhension de la pensée de l’autre n’implique pas que nous soyons forcément d’accord.

« Être attentif à ce que l’autre dit n’est pas suffisant, c’est écouter son âme qu’il te faut. » Marc Aurèle

L’écoute par empathie nous amène à être attentif non seulement aux mots employés mais aussi au ton de la voix, aux expressions faciales, aux comportements, au sens du message et à l’émotion que ressent notre interlocuteur. Reformuler ensuite ce que nous avons compris est une pratique essentielle pour créer un climat de confiance. Ce type d’écoute rassure et renforce la communication entre les personnes. Il aide même la personne qui parle à clarifier sa pensée.