Apprendre à se déstresser

Quelle serait votre vie si vous arriviez à gérer vos émotions ? Comment vous sentiriez-vous si vous étiez capable de vous adapter facilement aux changements ? L’estime de soi a 3 composantes, l’amour de soi, l’image de soi et la confiance en soi. Auriez-vous plus d’estime de soi si vous maîtrisiez vos états internes dans n’importe quelle situation ?

Quelle est votre réalité ? Sur une échelle de 1 à 10 à combien évaluez-vous votre niveau de stress ? Supportez-vous les pressions extérieures ? Depuis combien de temps n’arrivez-vous à maîtriser vos réactions émotionnelles dans votre vie privée, au travail ? Quelles sont les conséquences de votre stress sur votre corps ? Etes-vous conscient(e) de l’impact de votre stress sur votre entourage ?

Pourquoi n’arrivez-vous pas à maîtriser vos peurs, à vous résonner ? Quels sont les obstacles qui vous empêche de vivre sereinement ? Pourquoi laissez-vous le stress perturber régulièrement votre besoin d’épanouissement ?   

Expérimentez une session stratégique DESTRESS pour identifier vos sources d’inconfort et mettre en place des méthodes de relaxation.

Réservez maintenant votre séance.  

Pourquoi parle-t-on de bon et de mauvais stress ?

 

Dans les deux cas, il y a une dépense d’énergie. Le premier utilise cette énergie pour nous mettre dans l’action, l’émotion (ex. peur, colère) est de courte durée. Dans le second, nos sentiments émotionnels vont être prépondérants et utiliser cette énergie pour perdurer, laissant moins de place à l’action.

Comment cela fonctionne ? Face à un évènement, le cerveau envoie un signal à l’hypothalamus, c’est le centre de nos émotions situé à la base de notre cerveau. Il va envoyer un message nerveux aux glandes médullosurrénales (au-dessus des reins) qui vont sécréter l’adrénaline. La présence de cette hormone dans le sang déclenche des réactions dans tout le corps, il y a une augmentation du rythme cardiaque, de la pression artérielle, le cerveau et le corps reçoivent plus d’oxygène, les pupilles se dilatent pour augmenter la vigilance. Le bon stress, c’est par exemple celui qui va nous mettre en alerte pour affronter un danger. L’émotion que nous ressentons à ce moment-là nous met en mode survie pour fuir ou combattre. Les émotions sont à la fois un signal, un message et une préparation à l’action efficace. La personne enthousiaste dans la réalisation d’un projet développe un bon stress qui va la rendre performante. Il en est de même du sportif qui va utiliser l’énergie disponible pour être optimum. Mais au-dessus d’un certain seuil d’intensité, ce sont les émotions qui commandent et de là découlent des pensées et des comportements disproportionnés par rapport à ce qui les a déclenchées. L’irritabilité, l’anxiété, la culpabilité, la honte, etc. sont des états et des sentiments qui dépensent beaucoup d’énergie. S’ils durent, la personne va ressentir un épuisement, elle aura des difficultés à se concentrer, à contrôler son état de stress et à se calmer sans une aide extérieure. Le mauvais stress perturbe notre rythme cardiaque, peut provoquer une hyperventilation, de la tachycardie. Il créé des douleurs dans le corps, ralentit notre transit intestinal, réduit nos défenses immunitaires, diminue nos performances physiques et intellectuelles au travail et dans la vie privée, il rend difficiles nos relations avec les autres. Les sources de stress les plus courantes sont :

  • la peur d’arriver en retard au travail,
  • la sensation d’être débordé(e), de ne pas savoir gérer son temps,
  • la peur de présenter son travail en réunion, de parler en public,
  • la sensation de ne pas arriver à concilier vie privée et vie professionnelle,
  • la sensation de ne pas être compris(e), de ne pas faire face,
  • la peur de montrer sa vulnérabilité en osant dire Non , …

9 personnes sur 10 disent souffrir du stress à des degrés divers.   Des techniques efficaces, issues des neurosciences permettent de prendre conscience des pensées et des croyances ancrées dans votre mémoire et génératrices de stress.Vous avez sûrement remarqué que Lorsque vous êtes de bonne humeur, calme et détendu, vous ne percevez pas les situations de la même manière que lorsque vous êtes stressé voire angoissé.


 

Pour réduire et appréhender votre stress dans le milieu professionnel et ses répercussions dans votre vie privée, pour communiquer plus facilement et savoir vous affirmer dans différentes situations, je vous accompagne à plusieurs niveaux :

 

Coaching Gestion du stress
  • Identifier vos sources de stress,
  • Comprendre le rôle de vos émotions,
  • Agir sur vos croyances et vos comportements en pilotage automatique,
  • Prendre consciences de vos réels besoins, de vos priorités, de vos valeurs,
  • Travailler sur l’amour de soi, l’image de soi et la confiance en soi,
  • Apprendre à mieux communiquer,
  • Mettre en place des techniques de relaxation,
  • Etablir un plan d’action pour éliminer durablement vos états de stress.

Laissez-moi un message et vos coordonnées, je vous recontacte pour voir ensemble quel est l’accompagnement le mieux adapté à votre problématique.